mardi 9 juillet 2013

Tartelettes amandines

Le 9 juillet 1900, une religieuse de la Congrégation des Franciscaines Missionnaires de Marie, subissait le martyre en Chine pour la foi au Christ et allait devenir Sainte Amandine : "Celle qui est aimée, qui doit être aimée". Mais ce joli prénom évoque plus souvent le charmant poème d'Edmond Rostand issu du célèbre Cyrano de Bergerac : "Les tartelettes amandines". A proximité de Cambo-les-Bains et de la villa Arnaga, la tentation était grande de proposer cette recette :



Pour 8 tartelettes
Qq. fruits rouges surgelés 
Crème d’amande
40 g de beurre
40 g de sucre glace
40 g de poudre d’amande
1 œuf
1 cc de maïzena
1 bouchon de rhum
3 gouttes d’extrait d’amande amère
1 sachet de sucre vanillé
Amandes effilées
Confiture d’abricots 




Sortir la pâte - lien - 20 min avant de l’aplatir au rouleau entre deux feuilles de papier sulfurisé pour obtenir une épaisseur de 2 mm. Pré découper les cercles à l’aide d’un emporte pièces de 7,5 cm ainsi que les bandes pour les côtés. Durcir au congélateur. Dresser la pâte dans les cercles beurrés, faire adhérer avec le pouce les bordures. Piquer à la fourchette. 


Travailler le beurre en pommade à la fourchette dans un bol, verser les sucres, la poudre d’amande en remuant vigoureusement. Ajouter l’œuf en continuant de fouetter puis la maïzena. Terminer par le rhum et l'essence d’amande. Préchauffer le four à 200°. Déposer quelques fruits rouges sur les fonds de tarte non précuits. Etaler le crème d’amande. Enfourner 25 min environ. Sortir du four et attendre 5 min. Démouler sur grille. Glacer au pinceau avec la confiture réchauffée.

Les fruits rouges ne sont pas indispensables, mais ils ajoutent une jolie note de couleur.


Villa Arnaga
   C’est le personnage de Ragueneau qui parle :



« Comment on fait les tartelettes amandines.
Battez, pour qu’ils soient mousseux,
Quelques œufs ;
Incorporez à leur mousse
Un jus de cédrat choisi ;
Versez-y
Un bon lait d’amande douce ;

Mettez de la pâte à flan
Dans le flanc
De moules à tartelette ;
D’un doigt preste, abricotez
Les côtés ;
Versez goutte à gouttelette

Votre mousse en ces puits, puis
Que ces puits
Passent au four, et, blondines,
Sortant en gais troupelets,
Ce sont les
Tartelettes amandines ! »

Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac, Acte II scène 4.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire