mercredi 30 novembre 2016

Trianon

25 personnes qui allaient arriver,  juste 5 min pour décercler et prendre une photo ... J'ai passé la lame d'un couteau à toute vitesse au lieu de prendre mon chalumeau et d'y aller en douceur. Les bords ne sont pas nets mais malgré les apparences, l'entremets se tient très bien. Pour le croustillant praliné, on peut acheter des gavottes que l'on écrase à la place du pailleté tout prêt et de la pralinoise si l'on ne trouve pas de pâte de praliné. Dans ce cas, ne pas ajouter de chocolat et employer uniquement 310 g de pralinoise.


Pour un cercle de 25 cm
Fond de dacquoise
90 g de blancs
60 g de sucre
60 g d'amandes
10 g de fécule
Croustillant praliné
250 g de pâte de praliné
125 g de pailleté feuilletine
30 g de chocolat noir        
30 g de chocolat au lait
Mousse au chocolat
300 g de chocolat noir
90 g de beurre
4 œufs
80 g de sucre
400 g de crème liquide 30%
Finitions
Cacao amer
Pailleté feuilletine



 
Préparer le fond de dacquoise comme indiqué dans la recette. Il doit faire 25 cm de diamètre. Pour le croustillant : assouplir la pâte de praliné et la mélanger au chocolat fondu. Incorporer le pailleté et étaler le tout dans un cercle de 25 cm. Réserver au congélateur.

Préparer la mousse au chocolat en fouettant les œufs avec le sucre.
 
 Faire fondre le chocolat avec le beurre.
 
Réunir le chocolat fondu et les œufs.
 
Fouetter la crème en Chantilly sans ajouter de sucre
 
Mélanger la crème fouettée à l'appareil au chocolat
 
Sur le plat de service, superposer le fond de dacquoise et le croustillant.
 
Poser le cercle et napper de mousse. Egaliser avec un peigne et réserver au frais, au moins deux heures. Il est possible de congeler l'entremets. Décercler. Pour les finitions, saupoudrer de cacao amer et de pailleté.
 

lundi 28 novembre 2016

Timbales d'épinards

En accompagnement d'un poisson ou d'un gratin de pommes de terre, il s'agit vraiment d'une idée sympathique pour ceux qui apprécient les épinards. Le flan est peu présent, il sert juste de liant et l'on apprécie toute la saveur des légumes frais.






Pour 3 ramequins
500 g d'épinards frais
100 g de crème épaisse
1 belle échalote     
50 g de parmesan                
2 œufs                                    
Sel, poivre, muscade 
2 noisettes de beurre
Sauce
10 cl de crème liquide
1/2 citron
Ciboulette, sel, poivre




 
 
Blanchir 9 feuilles d'épinards à l'eau bouillante salée pendant 2 min. Les rafraîchir et les éponger soigneusement.


Garnir de 3 feuille chaque ramequin beurré. Faire suer l'échalote ciselée dans le beurre puis ajouter le reste des épinards.  

La cuisson dure à peine 10 min. Préparer le flan en mélangeant les œufs et la crème. Incorporer le parmesan et assaisonner. Mélanger la tombée d'épinards au flan et répartir cet appareil dans les ramequins. 

Cuire 15 min au bain-marie, à four préchauffé à 180°. Chauffer la crème sans la faire bouillir, ajouter le jus de citron et assaisonner. Se prépare facilement à l'avance.
 

dimanche 27 novembre 2016

Clémentines givrées

Citrons et oranges givrés, c'était le fin du fin dans les années 70 avec les mystères. Aujourd'hui, j'ai choisi les clémentines parce que c'est mignon sur un buffet.











Pour 1 litre de sorbet
10 clémentines
20 cl d'eau
200 g de sucre
2 blancs d'œufs









Couper un chapeau aux 2/3 pour permettre de presser facilement les clémentines sans déchirer l'écorce. Détacher la pulpe restante avec une cuiller à moka. On récolte environ 50 cl de jus. Réserver les écorces au congélateur. Porter l'eau et le sucre à ébullition dans une casserole pendant 2 min. Mélanger le jus des clémentines et le sirop. Réserver une nuit au frais. Le lendemain, monter les blancs en neige et les incorporer au sirop de clémentine. Actionner la sorbetière et verser le sirop à l'intérieur. Lorsque le cycle de turbinage est terminé, garnir les écorces de sorbet, couvrir avec les chapeaux et remettre au grand froid jusqu'au service.


samedi 26 novembre 2016

Tartines à la fondue de poireaux, à l'ail & au Maroilles

Les tartines sont un recours inépuisable pour varier les plaisirs gourmands au quotidien. Cher & tendre n'étant pas revenu bredouille d'un déplacement en Thiérache, les tartines de pain grillées sont ici surmontées d'une fondue de poireaux et gratinées au four avec du Maroilles, bien sûr.










Pour tartines
2 pains ciabatte
4 petits poireaux
1 belle échalote
1 gousse d'ail
1 noisette de beurre
Maroilles
Sel, poivre









Préparer le pain comme indiqué dans la recette.
Faire suer l'échalote ciselée dans le beurre à la poêle, ajouter les poireaux émincés, bien les faire revenir, verser un peu d'eau et couvrir.
Couper les ciabatte deux, les griller et les frotter à l'ail. Surmonter chaque tranche de pain d'un peu de fondue de poireaux assaisonnée, et garnir le tout de Maroilles.
Passer sous le gril.

En plat principal avec une salade ou bien une soupe.

vendredi 25 novembre 2016

Salade coleslaw

Catalina m'a gentiment conviée à participer à un défi consacré aux spécialités d'Amérique du Nord. Une réédition étant possible, je me suis facilement laissée convaincre ... Alors j'ai remonté une petite salade que j'affectionne énormément puisqu'elle est à base de chou.








Ingrédients
1/4 de chou blanc
3 carottes
2 oignons botte
3 cs de mayonnaise
2 cs de fromage blanc
1 cs de savora
1 cs de raisins secs



 
 
Râper le chou et mixer les carottes ainsi que les oignons. Préparer la mayonnaise avec de la savora à la place de la moutarde forte. Assaisonner le fromage blanc avec 1 cuiller de savora également. Ajouter les raisins secs, mélanger le tout  et rectifier l'assaisonnement éventuellement. Préparer cette salade à l'avance. 
 
 
 


jeudi 24 novembre 2016

Brioche aux pommes & au caramel au beurre salé

Je suis très choyée par mes amies et en particulier par Frédérique qui m'a gentiment rapporté une tonne de pommes de la campagne, alors je m'en donne à cœur joie pour préparer des petits goûters sympas dans la même veine que la brioche aux pommes. Pour réaliser ce dessert, une compote maison très réduite, cuite  avec des fruits acides est absolument nécessaire. 
 









Pour 1 moule à savarin de 24 cm

500 g de pâte à pain au lait
350 g de compote à la cannelle
Sauce caramel au beurre salé
1 noisette de beurre











Après la première levée, rompre la pâte, l'étaler en un rectangle, réserver au frais 20 min. Préparer pendant ce temps, la sauce au caramel. 


Badigeonner la pâte de compote très réduite. Rouler, détailler en tronçons de 6 cm et les ranger dans un moule à savarin beurré. Ce n'est pas grave si la compote s'échappe un peu. 

On peut aussi utiliser un moule à cake, bien entendu. Napper de sauce et laisser lever 1 heure 30.

 

Enfourner à four préchauffé à 160° pour 1 heure. La brioche doit être bien cuite à cœur. 
 
Attendre 5 min avant de démouler la couronne caramélisée.

Résultat ultra fondant.

mercredi 23 novembre 2016

Pommes de terre Yvette

Il n'y a pas énormément de différence avec les pommes darphin ou encore paillasson, si ce n'est la quantité de beurre ... Ici, les galettes sont cuites dans une grande poêle et cerclées d'emporte-pièces alors que pour les premières, on utilise plutôt de petites poêles individuelles. Le grand Pellaprat fait cuire les pommes de terre râpées en une seule galette et la coupe en parts comme un gâteau. Finalement, c'est peut-être plus original ainsi et je m'y emploierai, la prochaine fois.











Ingrédients
3 belles pommes de terre            
1 grosse noix de beurre 
Sel, poivre
Persil









Râper les pommes de terre, bien le rincer pour ôter l'amidon puis les essuyer soigneusement. Assaisonner.
 
 
Faire chauffer le beurre dans une grande poêle, disposer les cercles de 8 cm et les garnir. Couvrir et laisser dorer une dizaine de minutes.
 
 
Retourner et poursuivre la cuisson. Décercler, et servir aussitôt.


 J'ai servi les pommes de terre Yvette avec des langues de porc sauce gribiche ...

mardi 22 novembre 2016

Mes recettes deviennent les vôtres 30

Un nouveau récapitulatif tout à fait de saison avec chou-fleur, chou rouge, pommes de terre ou champignons ainsi que de la pomme en flan ou en gelée. Bonne nouvelle, Marie-Odile me précise que la gelée fonctionne très bien aussi avec les pommes du jardin qui ne sont pas forcément des reine des reinettes. Donc aucune raison d'hésiter si la récolte est importante. Une petite navette de Saint-Victor avec le thé ou le café et l'on obtient un menu automnal équilibré. Encore une fois, merci à tous ! 30 récapitulatifs, ça correspond à 300 recettes effectuées par mes charmants lecteurs, ce n'est pas rien tout de même !

Cigalet, l'Oliverie de Marie-Odile
 
Pommes de terre à l'espagnole, les carnets d'Anne-Geneviève


Salade de chou rouge aux noix, comté & lardons, Mariette aux fourneaux
 
Navettes de St-Victor, l'Oliverie de Marie-Odile



 Gelée de coings, Cooking Julia

 
navettes de st-victor 
Navettes de St-Victor, Jackie cuisine



            Gratin de fenouil à la tomateles crocs du Loupinet

Gelée de pommes, l'Oliverie de Marie-Odile

Poulet sauté chasseur, l'Oliverie de Marie-Odile