dimanche 5 mars 2017

Gâteau au chocolat de Nancy

Gaston Lenôtre estime que le gâteau de Metz ressemble beaucoup à celui de Nancy et je reprends pour preuve son introduction : "Au contraire de l'Alsace, la Lorraine a toujours utilisé beaucoup de chocolat dans ses pâtisseries et ses friandises. A Mirecourt, capitale française de la lutherie, le chocolat est moulé en forme de viole. On fait aussi des mirabelles en chocolat. A Nancy, un chardon en chocolat représente l'emblème de la ville. Le bon roi Stanislas a également donné son nom à un gâteau au chocolat et aux amandes. Les amateurs connaissent aussi le gâteau lorrain, servi avec une crème anglaise, le gâteau luxembourgeois, sorte de charlotte et le gâteau de Metz qui ressemble beaucoup à celui de Nancy. Ainsi, la tradition chocolatière s'est-elle maintenue vivace jusqu'à nos jours dans les deux "capitales" rivales de la Lorraine". Nous avons trouvé le gâteau de Nancy vraiment fin, richement pourvu en beurre, amandes et vanille.  La mie est d'une grande délicatesse. 





Pour 1 moule à savarin de 24 cm
200 g de chocolat à pâtisser
3 jaunes
5 blancs
150 g de sucre
175 g de beurre tempéré
1 gousse de vanille
40 g de farine
100 g de poudre d'amandes
1 pincée de sel
Présentation
Amandes effilées
Sucre glace







Faire fondre doucement le chocolat au micro-ondes et le mélanger au beurre tempéré. Ajouter la moitié du sucre, la vanille grattée, puis les jaunes d’œuf un par un. Incorporer enfin les amandes mélangées à la farine. Battre les blancs en neige et lorsqu'ils deviennent bien mousseux, serrer en versant le sucre en plusieurs fois. On obtient une neige nacrée. Incorporer le quart des blancs au mélange précédent, très délicatement à la spatule puis le reste des blancs avec une grande précaution. Verser la pâte dans un moule à savarin beurré et saupoudré d'amandes effilées. Enfourner à four préchauffé à 220° et baisser aussitôt la température à 170°. Cuire le gâteau 40 à 45 min. Attendre 5 min avant de démouler sur grille. Laisser tiédir et poudrer de sucre glace. 

Il faut imaginer les amandes effilées toutes dorées et craquantes, le goût du chocolat associé à la vanille et aux amandes, une mie ultra fine et moelleuse. C'est quelque chose ! 

12 commentaires:

  1. j'adore, je retiens ta recette
    merci Isabelle et bon dimanche

    RépondreSupprimer
  2. Je ne doute absolument pas de ses saveurs et de sa jolie mie fine et moelleuse, ça doit être divin ! Bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. C'est une très belle recette à retenir précieusement , il est très alléchant !!! J'adore aussi le chocolat, merci pour ce partage , bisous très bon dimanche 😙

    RépondreSupprimer
  4. Oui, j'imagine tout à fait le croquant des amandes effilées et le bon goût de chocolat ! Ton gâteau est drôlement appétissant.

    RépondreSupprimer
  5. J'imagine complètement !! Comment arrives-tu à garder la ligne avec toutes ces gourmandises .... Je garde ta recette !

    RépondreSupprimer
  6. Ce gâteau va très vite se retrouver sur la table de la salle de profs de mon lycée mosellan. Mais je ne dirai pas que c'est une recette nancéienne pour éviter de raviver les vieilles rancœurs...

    RépondreSupprimer
  7. Il a tout pour me plaire ce gâteau gourmand! bonne journée

    RépondreSupprimer
  8. Un gâteau bien gourmand et croquant comme j'aime avec ces amandes effilées. Belle journée

    RépondreSupprimer
  9. Il a l'air délicieux ce gâteau. J'aime beaucoup son côté "vintage" !

    RépondreSupprimer
  10. Oh ! Je t'en prends une part illico !

    RépondreSupprimer
  11. Ça me rappelle les gâteaux de mon enfance, délicieux!
    bisous

    RépondreSupprimer