dimanche 16 avril 2017

Osterlammele (agneau pascal) et lapin de Pâques

Pour Pâques, je remonte cette recette traditionnelle que je réalise chaque année. Les quantités sont adaptées pour deux agneaux et un lapin. Pour une variante aux amandes, c'est par ici













Pâte à biscuit de Savoie
œufs
210 g de sucre vanillé maison
90 g de fécule
90 g de farine













Préchauffer le four à 170°. Séparer les blancs des jaunes. Travailler 180 g de sucre avec les jaunes au fouet électrique assez longuement puis incorporer ensuite les deux farines tamisées en mélangeant sans insister. Fouetter les blancs en neige et ajouter à mi parcours le sucre restant. Mélanger minutieusement et délicatement les blancs à l'appareil précédent. 


Beurrer très soigneusement au pinceau les moules en terre cuite et ne poudrer de fécule que les moules en fer. Verser la préparation dans les moules : remplir le lapin en fer avec 135 g de pâte, verser 240 g dans le moule en terre cuite qui mesure 16 cm et 320 g dans le moule de 19 cm. Cuire une trentaine de minutes : le lapin sera retiré avant les agneaux. Attendre cinq bonnes minutes avant de démouler et refroidir sur grille. 


Poudrer de sucre glace. Nouer une faveur autour du cou.

Joyeuses Pâques ! 

5 commentaires:

  1. Ils sont tout mignons. Joyeuses Fêtes de Pâques Isabelle.

    RépondreSupprimer
  2. C'est mignon ! Mais il faut avoir les moules adéquats...

    RépondreSupprimer
  3. C'est le petit déjeuner traditionnel alsacien des matins de Pâques! je n'en fait pas, je n'en achète pas, car on aime pas trop, par conte je trouve ces agneux très mignons, et les lapins, c'est une bonne idée.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas les moules, mais j'en ai trouvé chez Grand Frais cette année, je n'ai pas résisté à en acheter, c'était très bon, mais certainement meilleur fait maison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toutes façons, l'intérêt gustatif est mineur, c'est l'aspect décoratif et symbolique qui prime !

      Supprimer