mardi 25 juillet 2017

Soupe de melon au porto blanc

En ce moment, on en voit un peu partout sur les ardoises des restaurants, en entrée ou en dessert. Pitié, pas de mixage avec le jambon cru, le côté gras du jambon gâche tout. Je propose plutôt cette soupe pour un dessert léger. 














Ingrédients
500 g de pulpe de melon
1/2 jus de citron
40 g de sucre
4 cs de porto blanc
10 cl d'eau
Finitions
Sirop coloré











Préparer un sirop avec le sucre et l'eau, porter à ébullition. Parer le melon et le découper en morceaux grossiers. Verser dans un blender, le melon avec le jus de citron, le sirop et le porto. Mixer lentement par à-coups,  pour éviter que le mélange ne blanchisse. Répartir dans les coupes et verser éventuellement quelques gouttes de sirop, dans mon cas, du sirop de cerises amarena. Servir très frais. 

lundi 24 juillet 2017

Carottes à la marocaine

Je remonte cette recette publiée au début de la création du blog. Je la prépare très régulièrement car elle est pratique : cuisinée à l'avance, elle est parfaite à emporter en pique-nique.













Pour un grand saladier
1,5 kg de carottes
4 gousses d’ail écrasées
3 cs de cumin en poudre
5 cs de vinaigre
5 cs d’huile d’olive
10 g de sel
2 cs bombées de coriandre
3 cs bombées de persil
200 g d’olives noires 











Éplucher les carottes, les détailler en bâtonnets ou en rondelles et les faire cuire al dente à la vapeur. Préparer un bol de sauce avec tous les ingrédients. Verser la sauce sur les carottes tièdes, juste égouttées. Ajouter les olives.


La quantité de sauce ne doit pas effrayer, c’est ce qui fait la saveur de cette recette. Très pratique, peut se préparer 2 ou 3 jours à l'avance. 

dimanche 23 juillet 2017

Aubergines en éventail

Ne surtout pas mettre tout à cuire en même temps, c'est la soupe garantie. Procéder en deux temps : cuire les aubergines puis tout le reste ensemble. Accompagnement agréable avec des boulettes à la sauge : explosion de saveurs ! 













Ingrédients
2 aubergines
2 tomates
2 mozzarelles
2 gousses d'ail
Huile d'olive
Sel, poivre
Origan, romarin














Couper les aubergines en tranches fines, sans aller jusqu'au bout, à l'aide d'un couteau à pain cranté. 


Les placer dans un plat à gratin, les saupoudrer de sel et les faire cuire pendant 30 min à 200°. 

Vérifier que l'intérieur est bien cuit puis les garnir de rondelles de tomate et de mozarelle. Répartir l'ail écrasé, saupoudrer d'origan et de romarin, bien assaisonner. 

Verser un trait d'huile et enfourner pour 30 min supplémentaires.

samedi 22 juillet 2017

Boulettes à la sauge

Je me suis inspirée d'une recette d'Eleonora Galasso pour réaliser ces boulettes parfaites avec une salade bien assaisonnée. 















Ingrédients
250 g de bœuf haché
250 g de porc haché
1 œuf
1 cs de lait
3 cs de persil haché
8 feuilles de sauge
1 échalote ciselée
2 gousses d'ail écrasé
50 g de parmesan râpé
20 g + 80 g de chapelure
Sel, poivre
Huile d'olive





Dans la cuve du robot muni de la feuille, mélanger la viande de bœuf et de porc, l’œuf, 20 g de chapelure, le lait, l’ail, l'échalote, le persil, le parmesan, du sel et pas mal de poivre. 

Bien amalgamer. Former des boulettes de viande de la taille d’une petite noix. 


Quand toutes les boulettes sont façonnées, les rouler dans le reste de chapelure : il suffit de secouer le récipient, elles seront parfaitement enrobées. 

Les faire frire à l'huile chaude dans une poêle antiadhésive en les remuant régulièrement puis terminer par la sauge ciselée. Encore meilleur réchauffé. 

vendredi 21 juillet 2017

Petits biscuits aux noix & à la rose

Après la réalisation du fénétra, il me restait à peine 200 g de pâte sablée, l'occasion de réaliser les délices aux noix du magnifique blog "Les délices d'Orient". Apprenti n'est pas maître, mes gâteaux sont comment dire, très artisanaux à côté des originaux mais ils sont juste divins, surtout à la sortie du four. Avec moins de pâte sablée, le décor à la pince a moins de relief et c'est vraiment moins joli. Cela dit, la saveur subtile de la rose associée aux fruits secs et à une pâte sablée ultra friable donne de petites douceurs particulièrement savoureuses avec le thé. J'ai utilisé un mélange d'amandes effilées, noix de cajou, noisettes et noix. 











Pour 16 biscuits
200 g de pâte sablée maison
Pour la farce
100 g de fruits secs
40 g de sucre
1 cs d'eau de rose
Décor
Cerneaux de noix, noisettes
Sucre glace













Disposer les fruits secs sur une plaque et les griller une quinzaine de minutes à 150°. 

Alors qu'ils sont encore chauds, les broyer avec le sucre sans insister puis incorporer l'eau de rose. Diviser la pâte obtenue en 16 morceaux puis former des boules.

Étaler la pâte sablée entre deux feuilles de plastique (sac congélation coupé) puis former 16 disques à l'aide d'un emporte-pièce de 5 cm. Laisser durcir un peu au frais et garnir le centre d'une boule de farce. Rabattre la pâte sur la farce et rouler le tout entre les mains pour obtenir une boule uniforme. 


Réserver encore un peu au frais pour que la pâte durcisse puis décorer le pourtour des biscuits à l'aide d'une pince. Humecter légèrement le dessus des biscuits à l'eau de rose pour faire adhérer une noix ou une noisette. 


Laisser reposer 1 heure à température ambiante avant d'enfourner 20 minutes à 170°. Laisser refroidir et saupoudrer éventuellement de sucre glace. 


jeudi 20 juillet 2017

Chakchouka

Il s'agit d'une poêlée de poivrons, tomates et oignons à laquelle s'ajoutent à la fin des œufs. Recette identique à la farce des hajeb, c'est tout à fait de saison. 



















Ingrédients
2 oignons secs
2 poivrons
2 gousses d'ail
4 tomates pelées
2 œufs
2 cs d'huile d'olive
harissa ou piment
Sel








Faire revenir oignons et poivrons émincés dans l'huile puis lorsque le tout est bien fondu, ajouter les tomates et l'ail écrasé. Faire réduire au maximum, saler et assaisonner à son goût. Casser les œufs et servir lorsque le blanc est pris. 


Avec cette recette, je participe au défi "Cuisinons de saison de Gut"

CUISINONS DE SAISON Logo8

mercredi 19 juillet 2017

Oeufs au lait aux framboises

J'ai adopté l'excellente idée du blog "Les filles à table", d'ajouter des framboises aux petits pots de crème. Pour ce faire, j'ai simplement repris ma recette habituelle d’œufs au lait, que je réalise les yeux fermés depuis des lustres. Grand merci pour cette variante très sympa avec cette note acidulée sous une couche craquante sucrée ... 















Pour 5 petits pots
œufs
50 cl de lait

125 g de framboises
75 g de sucre vanillé 
1 cs de fleur d'oranger
4 cd de sucre roux












Préchauffer le four à 160°. Faire bouillir le lait et laisser légèrement tiédir. Pendant ce temps, battre les œufs en omelette avec le sucre. Parfumer avec la fleur d'oranger. Allonger petit à petit avec le lait tiédi.  

Garnir les ramequins de framboises fraîches de préférence ou surgelées, posés sur la lèche-frite ou dans un plat à gratin.

Verser dessus la crème aux œufs. Cuire au bain-marie pendant 40 min. Si la crème commence à bouillir, baisser la température aussitôt. Saupoudrer de sucre roux et marquer au chalumeau.


mardi 18 juillet 2017

Salade de saumon & d'avocat

Que faire avec un reste de saumon frais poêlé ? Une salade toute fraîche avec du mesclun, de l'avocat et des fines herbes. 














Pour 2 assiettes
1 pavé de saumon frais cuit
Mesclun
1/2 avocat
Persil plat
Moutarde de Meaux
Citron
Huile, vinaigre
Sel, poivre









Sur un lit de salade mélangée, répartir le saumon émietté, la chair citronnée de l'avocat , le persil et la vinaigrette à la moutarde. 

Avec cette recette, je participe au défi "Cuisinons de saison de Gut". 

CUISINONS DE SAISON en fin logo

lundi 17 juillet 2017

Tomates surprise au concombre & au chèvre

Sans cuisson, ces tomates farcies se préparent en un tour de main. Ces sont des hors-d'oeuvre assez présentables que l'on peut associer à d'autres pour un déjeuner léger. 










Ingrédients

4 tomates

1 poignée de pistaches
1 poignée de raisins de Corinthe          
15 cm de concombre

50 g de chèvre
Vinaigrette
1 cs de câpres
Moutarde de Meaux
1 cc de menthe ciselée
1 cc de persil haché
Huile d'olive, Vinaigre de Xérès
Sel, poivre








Monder les tomates après les avoir plongées dans une petite casserole d'eau bouillante pendant 20 secondes. Couper un chapeau et creuser la chair que l'on réserve pour préparer une soupe de tomates


Peler le concombre, ôter les graines et le détailler en petits cubes, tout comme le chèvre. Préparer la vinaigrette en réunissant tous les ingrédients. Mélanger le concombre, le chèvre, la vinaigrette sans oublier les pistaches concassées et les raisins de Corinthe. Garnir les tomates et replacer le chapeau. 

Avec cette recette, je participe au défi "Cuisinons de saison de Gut". 

CUISINONS DE SAISON en fin logo


dimanche 16 juillet 2017

Pâte de poivrons rouges aux noix

Encore un mezze dans lequel on trempe des crudités, des gressins au romarin & au sésame ...


















Ingrédients
2 gros poivrons rouges
70 g de noix
1 gros oignon
2 gousses d'ail
Huile d'olive
Sel, paprika











Faire griller les poivrons sous le gril du four jusqu’à ce que la peau soit uniformément boursouflée et grisâtre. Cela prend environ 15 min. Réserver dans un sac en papier. Pendant ce temps, faire revenir l'oignon émincé et l'ail écrasé à la poêle. Ôter la peau puis les pépins des poivrons. Broyer les noix dans le mixeur puis incorporer l'oignon et les poivrons, assaisonner et mixer le tout. 

Avec cette recette, je participe au défi "Cuisinons de saison de Gut"

CUISINONS DE SAISON en fin logo

samedi 15 juillet 2017

Courgettes râpées au chèvre & à la menthe

C'est la pleine saison des courgettes, alors on en abuse. Pour cette poêlée, je mets l'ail nouveau écrasé juste avant d'enfourner pour qu'il garde toute sa force. 








  


Ingrédients
3 courgettes
3 tranches épaisses de chèvre bûche
1 oignon
2 gousses d'ail nouveau
1 cc de menthe fraîche
Huile d'olive
Sel, poivre









Faire revenir l'oignon râpé dans l'huile chaude, ajouter les courgettes râpées et laisser cuire en remuant régulièrement à peine une dizaine de minutes. Incorporer l'ail écrasé, la menthe ciselée et bien assaisonner. Verser la préparation dans un plat à gratin, répartir les tranches de chèvre et enfourner à four préchauffer à 210°, le temps que le chèvre dore légèrement. 

Avec cette recette, je participe au défi "Cuisinons de saison de Gut".

CUISINONS DE SAISON en fin logo

vendredi 14 juillet 2017

Un fénétra à Toulouse

Ce gâteau aux origines gallo-romaines était consommé « lors de la fête des morts » : la férétralia. Puis il sera ensuite confectionné à l'occasion de la procession du pardon avant Pâques et deviendra le "fénétra". J'ose avouer que n'ayant pas de citron confit, je l'ai remplacé par 30 g d'écorces d'orange confites maison. J'imagine qu'il s'agit là d'un crime de lèse majesté mais le résultat était tout de même fort bon. 










Pour un cercle à entremets de 26 cm
350 g de pâte sablée maison
Garniture
700 g d'abricots frais
30 g de citron confit
3 blancs d’œuf
100 g de poudre d'amande
100 g de sucre
30 g de farine
Sucre glace
Beurre









Préparer la pâte sablée la veille. Le jour même faire dorer les oreillons d'abricots au beurre : ils doivent être bien tendres et sans jus. 


Étaler la pâte dans une poche plastique afin de ne surtout pas ajouter de farine ce qui rendrait la pâte très dure. Foncer le cercle beurré de pâte, piquer à la fourchette, ajouter les écorces de citron confit détaillées menu puis la compotée d'abricots refroidie. 

Monter les blancs en neige, les serrer avec le sucre en le versant en trois fois. Mélanger la poudre d'amande à la farine et incorporer délicatement à la meringue. Garnir le cercle à l'aide d'une poche à douille lisse de 15. 

Enfourner pour 35 min à 180°. 


Laisser tiédir avant de décercler puis saupoudrer de sucre glace. 

Il fait bon se promener sur les bords de la Garonne, on y voit le Pont-Neuf, construit "là où la Garonne est la plus étroite". 

Henri Martin - les bords de la Garonne. Capitole
J'ai eu un coup de cœur pour la basilique St-Sernin, joyau de l'art roman avec ses piliers recouverts de tentures,

mais aussi pour l'hôtel Renaissance de Pierre d'Assézat, riche négociant en pastel et capitoul.   

Et pour clore la petite histoire, voici le vrai, l'original, le véritable fénétra de Toulouse :